Tu prendras bien une gaufre ?

Le logiciel libre expliqué à Cafougnette
par JF Cauche, août 2013

Em grand-mère ale faijot des gauffes qu’cétot à s’in pourléker les babines. A ch’teure, em mère ale in fait, em seur auchi, mi j’in mange et et’femme ale pourrot in faire auchi. Te vos pas du que j’veux in v’nir ? Te verras. Ch’é simpe. In mange des gauffes à ch’t’heure pasqu’em grand-mère ale a mis s’recette sous licence libe sin l’savoir. Ale aurot pu la warder et in n'entendrot pus parler d’cha ach’teure mais ale avot d’l’idée em’grand-mère.

Ch’est comme el bio. In faijot comme cha autrefos et pis in a oblié et in recomminche à ch’teure. Min grand-père quétot cinsier i faijot du bio. 

Ravises bin ches gauffes. Te n’en verras pon d’parelles. Mi j’les ai fort quere minger. J’pourros in minger gramint. Te sais bin qu’ichi ch’est l’usache. Dins chaque famille, in a eune recette ed’gauffes.

Sus ches markés ou al’ducasse, te vos ches gins qui n’in vintent. Mi j’dis qu’ch’est nin bon et qu’ch’est kèr et pis qu’y a qu’les gauffes d’em grand-mère. In les appele les gauffes ed’Mémé. In d’a pon d’autes. Ch’est les meilleures. Les seules qu’j’avos trouvé pas mauvaisses, ch’est les gauffes ed’chez Meert. Te connos Meert ? Ch’est une patisserie, un marchand d’chuques ed’Lille. Je n’d’ai jamais acaté mais durant tous ches salons et ches colloques, y’a toudis quéqu’in qui n’en acate et in'en donne à ches gins à la fin avec el’champane.

Alors el’gauffe d’em grand-mère, ch’est l’gauffe libe, el’gauffe défreumée. El’gauffe ed’chez Meert, ch’est l’gauffe propriétaire. Te vos ? J’vas t’dire. Te s’ras déberloqué.

Em’gauffe quand em’mère ale in fait, j’peux in minger à m’convenance. Mi j’l’aime bin minger caute el’soir quand ale sort de l’gauffrier. Et pis j’in mange el’lendemain : al pikète du jour, à nonne, à l’ermontée, à l’brunnète et même par nuit. Ch’est min dessert, em’friandisse. Cha n’m’aide pas à perdre des kilos. Mais ch’est rin…

Te vas m’dire : el’gauffe ed’chez Meert, j’peux l’minger comme ej’veux. T’as qu’a in acater in tiot peu. Te porras les faire recauffer, in minger frod. Te fais ch’que te veux avec. Cha ch’est bin vrai.

Mais…

Mais si ches gins d’chez Meert, i n’in font plus qu’pour tous ches salons et ches colloques et qu’te peux pus in acater, ch’est fini. Ch’est cha el liberté 0. Te vos c’que j’veux dire ? Minger l’gauffe comme te veux. Te peux même in vinte su ch’marké si te veux.

Min bio-frère il aime bin avec pus que d’castonade ou d’chuque roux qu’d’beurre ed’barratte. Pus qu’y a d’chuque, mieux qu’ch’est. I rajoutot de l’castonade din l’beurre pour la farce. Em seur ale n’aime pas l’chuque. Ale aime bin chez gauffes sans rin, comme cha. Alors ale mettot rin d’ssus. Avec el’gauffe ed’chez Meert, te peux pas. Te peux toudis écrire pour bertonner mais cha m’étonnerot qui zin fassent autrement rin qu’pour ti. I vont t’arconter des carabistouilles, alors qu’ti, j’te l’avos bin dit, te peux faire che qu’te veux. Ch’est cha el liberté 1.

Et pis, te vos, si cha n’avot pas été sous licence libe, in n’in parlerot pus. In jour min grand-père i a écrit l’recette pour em mère. Ale l’a collé dins sin cahier et pis ale in fait souvent. Em grand-mère et min grand-père i n’sont pus mais in pinse toudis à eux quand in in mange. I z’étot pas riches. I z’étot cinsiers mais i zavot chel’recette et i pouvot in faire cadeau aux amisses.

Em mère ale a donné à m’seur. Em seur ale donnera à ches zinfants et à ter tous del famille. Ch’est l’liberté 2. Te donnes à cheux qu’te veux.

Ch’est pas comme el’fricadelle. Tout l’monde i sait, mais personne i l’dit. Alors que l’gauffe ed’Mémé. Te peux savoir commint qu’chest fait et même canger. Te peux faire à t’mote si ça t’amusse...

Mi j’les aime avec del chuque roux. Inda i font cha avec del’chicorée. I z’y mettent du rhum ou aute cose. Am maison, in respecte l’usache et in n’cange rin. El’castonade ch’est sacré. T’as bin vu ch’t’homme ed'tal’heure su ch’marké. I vindot des gauffes. I n’avot d’tous les parfums. Avec el’gauffe ed’Mémé, te peux faire parel. Te peux canger l’chuque roux, par aute cose, mette de l’crem al’plache comme si te faijos de l’tarte à gros bords. Ch’est pas l’respect de l’usache, mais y’a mie personne qui f’ra s’caboche. Et te peux même in faire profiter el zautes sins qu’in dis rin. Avec el’gauffe ed’chez Meert, te peux pas. Ch’est l’liberté 3 cha.

Allez, prends une gauffe, in’da. Te vos, si te preferes chelle la, te préféreras l’logiciel libe. T’in fais ch’que te veux, te l’donnes à qui qu’te veux. Ch’est ti pas bio, cha ?