You are here

Vie de chtinux

Jami comme client SIP pour Zoom

Chtinux, à la une - sam, 09/05/2020 - 11:56

Traduction d'un billet du blog de Petter Reinholdtsen par mes soins. Une contribution confignolée car je trouvais que la démarche suivait le bon esprit et que je découvre à cette occasion que l'on peut joindre un salon Zoom via SIP (je n'ai pas eu à le faire, mais ça peut être utile à d'autres).

Si en revanche vous êtes dans une situation plus auto-organisée, que vous avez le choix de la plateforme au sein de votre structure, et pouvez mandater des personnes techniciennes pour la mettre en place, des solutions entièrement libres comme Mumble (audio à plusieurs dizaines/centaines de personnes) et Jitsi (audio/video à une 10aine de personnes) se mettent en place sans grands efforts. Envisagez-les avant toute autre. Elles ne sont pas parfaites mais font un bon boulot...

Ci-dessous l'article de P. Reinholdtsen.

Jami comme client Zoom, astuce pour les salles protégées par mot de passe...

L'année dernière, j'avais rédigé un article sur le client de communication Jami, capable de communications chiffrées en pair-à-pair. Il gère à la fois les messages, l'audio et la video. Il utilise une table de hache distribuée à la place d'une infrastructure centralisée pour interconnecter les utilisateurices, ce qui est pour moi un point bonus. J'ai brièvement mentionné qu'il pourrait aussi fonctionner comme client SIP, ce qui s'est avéré pratique quand le secteur de l'éducation en Norvège a commencé à promouvoir le logiciel Zoom comme solution de visioconférence. Je n'ai pas envie d'utiliser le client Zoom, à cause des clauses de droits d'auteurs qui empêchent à ses utilisateurices de pratiquer la rétro-ingénierie sur lui (pour débusquer des problèmes de sécurité par exemple), ou mesurer sa performance, j'ai par conséquent préféré me connecter aux réunions Zoom avec des clients libres.

Jami fonctionne bien comme client SIP avec Zoom tant qu'il n'y a aucun mot de passe renseigné pour la salle. Le démon Jami a une grosse fuite de mémoire (à peu près 1Go/minute) quand il se connecte à un salon de visioconférence, donc je devais redémarrer le client toutes les 7 à 10 minutes, ce qui n'est pas génial. J'ai essayé d'autres clients SIP sous Linux sans parvenir à les faire fonctionner, donc j'ai décidé de vivre avec cette plaie jusqu'a à ce que quelqu'un·e réussisse à corriger la fuite dans le code gèrant les appels. Mais un autre problème s'est posé quand il m'a fallu rejoindre des salons protégés par mot de passe. Je n'ai pas réussi à transmettre le signal des tonalités de Jami vers Zoom, or c'est ce qui est utilisé pour renseigner un mot de passe lors de la connexion à Zoom. J'ai essayé de nombreuses combinaisons avec Jami et mon installation d'Asterisk pour essayer de comprendre pourquoi le signal ne passait pas, pour aboutir à la conclusion que l'essentiel du problème est que Zoom ne semble pas capable de recevoir ce signal de tonalité lors d'une connexion avec SIP. Il semble que tout aille bien du côté de Jami et Asterisk, c'est juste cassé du côté de Zoom. J'ai reçu de l'aide d'un ingénieur VoIP très talentueux pour mettre le doigt sur ce dernier point. Et en tant qu'ingénieur très talentueux, il a également sû me trouver une solution. Ou plus exactement, une parade qui a résolu mon problème de départ pour se connecter aux salons Zoom protégés par mot de passe avec Jami.

Donc, comment fait-on cela, je suis sûr que vous souhaitez le savoir. L'astuce est déjà documentée par Zoom, et il s'agit de modifier l'adresse SIP pour inclure le mot de passe du salon. Ce qui est le plus surprenant à ce sujet est que l'email automatique émis par Zoom contenant les instructions pour se connecter via SIP ne mentionne pas cela. L'adresse SIP à utiliser comprend normalement l'identifiant de la salle (un numéro), un symbole @ et l'adresse IP de la passerelle SIP de Zoom. Mais Zoom comprend bien plus que l'identifiant de la salle devant l'arobase. Le format est "[Identifiant Réunion].[Mot de Passe].[Disposition].[Clé de l'hôte]", et là vous pouvez voir comment entrer à la fois le mot de passe, contrôler la disposition (plein écran, présence active et gallerie) et indiquer la clé de l'hôte pour démarrer la réunion. L'adresse complète SIP à entrer dans Jami pour fournir le mot de passe ressemble à ceci (ici avec des faux chiffres) :

sip:657837644.522827@192.168.169.170

Désormais, il ne faudrait plus que Jami réduise sa consommation en mémoire, je pourrais alors recommender cet outillage à d'autres personnes. :)

Catégories: Planet, Vie de chtinux

Lille: Foire aux install', On Saturday 7 March 2020 from 14h00 to 17h30.

Sur l'agenda de chtinux - sam, 07/03/2020 - 15:00

Les foires aux install’ sont organisées conjointement par des organisations libristes de la région: Cliss XXI, Chtinux, CLX, Mycélium, RAOULL...

La prochaine foire aux install se tient le samedi 7 mars 2020, de 14h00 à 17h30, à la MRES salle Binbin, 5 rue Jules de Vicq à Lille (métro Fives).

La foire aux install’ débute par une présentation thématique : si vous souhaitez y assister, ne soyez pas en retard ! Dans tous les cas, ne venez pas trop tard, si vous avez beaucoup à faire. Vous êtes également les bienvenues à partir de midi pour une auberge espagnole conviviale si vous voulez notamment faire plus ample connaissance et nous rejoindre.

Qu'est-ce que c'est ?

La foire aux install’, c’est une bonne occasion pour libérer et se réapproprier son ordinateur, en installant par exemple Debian (une distribution GNU/Linux). Le principe est maintenant bien rodé: vous venez avec votre tour ou votre ordinateur portable, et nous vous aidons durant toutes les phases de l’installation puis de configuration.

C'est aussi l'occasion de venir découvrir les logiciels libres, GNU/Linux, Debian... Que ce soit pour trouver une réponse à vos questions qui ne vous ont pas encore fait franchir le pas, par curiosité, ou encore pour discuter, n'hésitez pas à franchir la porte.

Au delà du logiciel, ce temps est également propice pour discuter de nos usages de l'outils informatique, d'Internet et de tous les services qu'on peut trouver sur le Web.

Ce qu'il faut retenir

~ date : samedi 7 mars
~ lieu : les nouveaux locaux de la MRES, salle Binbin, au 5 rue Jules de Vicq à Lille
~ heure : 14h - 17h30, le plus tôt étant le mieux notamment pour une installation
~ aspects pratiques : ramener au besoin votre ordinateur, pensez à sauvegarder vos données avant dans le cas d'une installation

Catégories: Vie de chtinux

Mardi 17 mars 2020, Métalu À Chahuter accueille le 1er événement du tiers-lieu numerico-artistique metalu.net !

Chtinux, à la une - ven, 28/02/2020 - 17:08
Initiation à Chataigne – Chef d’orchestre logiciel – machine modulaire pour les arts numériques

Venez participer à un atelier d’initiation à Chataigne en présence de Benjamin Kuperberg, créateur du logiciel.

Chataigne c’est quoi ?

Chataigne est un logiciel /open source/ pensé avec un objectif en tête : créer un outil commun pour les artistes, techniciens et développeurs voulant utiliser les technologies et synchroniser des logiciels pour des spectacles, installations interactives et du prototypage.

Chataigne ne crée pas de contenu par lui-même, son rôle est d’être le nerf central dans un projet mêlant différentes interfaces logicielles et matérielles. On peut le voir comme un chef d’orchestre, qui s’occupera de contrôler toute la flotte technologique en ayant connaissance de la vision globale du projet. Chataigne a été conçu pour remplir à la fois les besoins des spectacles à temporalité linéaire ainsi que des projets interactifs en temps réels. De même, si vous avez déjà eu le besoin de faire interagir plusieurs logiciels et/ou matériels, si vous avez déjà croisé les termes d'Open Sound Control, MIDI, DMX, etc. alors Chataigne est probablement la boîte à outils dont vous rêviez.

Curieux, amateurs et professionnels, artistes et passionnés, des usages de l’électronique, de la mécanique, du numérique, cette initiation est faite pour vous !

Au programme :
  • Matin : présentation générale de l’outil et de sa philosophie et introduction à l’utilisation du logiciel
  • Après-midi : les mains dans le cambouis, les participants se regroupent autour de 4 ou 5 projets pour une mise en oeuvre pratique.*

Plus d’informations sur Chataigne.

-----

Mardi 17 mars 2020 – de 9h30 à 17h30
122 rue Dordin – 59260 Hellemmes-Lille
Sur inscription à l'adresse : infos@metalu.net
*Attention jauge limitée !*

https://www.fessebouc.com/events/2362826150674319/

Métalu.Net : Initiation à chataîgne
Catégories: Planet, Vie de chtinux

Lille: Café mensuel des lillois(e)s libéré(e)s de leurs ordinateurs, On Tuesday 25 February 2020 from 20h31 to 20h33.

Sur l'agenda de chtinux - mar, 25/02/2020 - 21:31

Comme chaque dernier mardi du mois, les associations de défense du logiciel et de l'internet libre se réunissent au Café Citoyen. Vous y croiserez des membres de Chtinux, Raoull, Mycélium, et d'autres !

Vous pouvez venir avec vos questions si vous avez besoin d'un coup de pouce : on ne pourra pas faire de dépannage, mais on pourra vous orienter dans tous les cas !

Ces temps conviviaux sont aussi une bonne occasion d'avoir des retours sur les avancées récentes de nos associations, et pourquoi pas de coordonner des actions si on est motivé(e)s !

À mardi !

Pingouin hop rose combattant

Catégories: Vie de chtinux

Sortir du cadre : financement participatif pour un film et une série sur l’art libre

Chtinux, à la une - lun, 10/02/2020 - 14:47
Chtinux vous invite à découvrir cette chouette initiative documentaire sur l'art libre.

Sortir du cadre, c’est d’abord un film documentaire en cours de création, né du besoin d’expliquer l’intérêt des licences libres et ouvertes dans l’art. C’est également une série, également en cours de création, qui va à la rencontre des personnes œuvrant pour ces dernières. Derrière ce projet, l’association Lentciné, qui produit et diffuse des films sous licence libre et ouverte, et promeut le Libre.

Nous avons passé beaucoup de temps à écrire des dossiers, mais la critique du droit d’auteur et la mise en avant des licences libres rebutent les financeurs. Jusque‑là, nous avons financé le tournage sur nos deniers propres, mais nous arrivons au bout de nos possibilités. Nous lançons donc un financement participatif, avec l’objectif de recueillir au moins 2 500 € pour pouvoir terminer le tournage. Le crowdfunding dure jusqu’au 2 mars.

Synopsis

Alors que le nombre d’artistes augmente constamment, et qu’il n’a jamais été aussi simple de créer, les artistes sont de plus en plus précaires. Pourtant, dans une société qui envisage l’art comme une marchandise et l’artiste comme une profession, des personnes cherchent à transformer les conditions d’échange des œuvres et imaginent des économies alternatives, fondées sur la liberté et le partage.

Note d’intention

Membres fondateurs de l’association Lent ciné, qui permet la création et la diffusion d’œuvres audiovisuelles sous licences libres et de libre diffusion, nous réfléchissons depuis quelques années aux processus créatifs et à leurs conditions. Nous nous sommes entourés d’artistes pour créer, nous en avons rencontrés lors de kino cabarets, nous avons découvert des autrices et des auteurs en projetant leurs films. Toutes ces personnes avec qui nous avons échangé autour de leurs expériences et des nôtres, ont nourri nos réflexions. Plusieurs constats en ressortent, notamment l’extrême difficulté à vivre de son art et à financer ses créations, ainsi que la grande méconnaissance du droit.

Peu d’artistes connaissent vraiment le fonctionnement du droit d’auteur. Cet ensemble de droits régit pourtant leur création et leur donne un statut juridique qui les protège eux et leurs œuvres. Il leur confère ainsi la maîtrise économique de leur création. Pourtant, beaucoup de fantasmes subsistent : par exemple, le droit d’auteur n’a pas besoin de la mention copyright apposée sur les œuvres pour être effectif, puisqu’il s’applique dès leur création. Et, alors qu’il devait protéger, le système contemporain du droit d’auteur fragilise et paupérise la majorité des artistes. Parce que nous sommes engagés dans la culture du Libre, nous discutons souvent de ces questions, et de celles des licences libres et de libre diffusion avec d’autres. Ces dernières, qui permettent de concéder tout ou partie des droits conférés par le droit d’auteur, sont encore plus méconnues. Les licences libres et de libre diffusion se développent pourtant depuis une quinzaine d’années. En plus de pouvoir aider les œuvres à trouver leur public en facilitant leur circulation, elles permettent d’imaginer de nouveaux modèles économiques pour les auteurs. Bien que nous travaillions sur ces sujets depuis quelques années, nous en apprenons encore chaque jour. Le droit d’auteur et les licences libres et de libre diffusion sont intimement liés aux processus créatifs, et c’est pourquoi nous avons décidé de créer une œuvre pour essayer de comprendre et de faire comprendre.

Avec
  • Joseph Paris, cinéaste ;
  • Antoine Moreau, co‑rédacteur de licence art libre, artiste peut‑être et maître de conférences au département Multimédia de l’Université de Franche‑Comté ;
  • Lorenzo Papace, directeur artistique, réalisateur et compositeur ;
  • Aryeom, réalisatrice de films d’animation indépendants et Jehan, scénariste et développeur, du projet ZeMarmot ;
  • Benjamin Jean, juriste spécialisé en propriété intellectuelle dans le cadre de modèles ouverts ;
  • Niccolò Moscatelli et Blandine Bernardin de l’association Polynome, collectif curatorial ;
  • Aysik et Nomys_Tempar de l’association Musique libre, qui milite pour que la musique soit accessible à tout le monde, dans le respect des droits d’auteur ;
  • David Revoy, illustrateur et enseignant ;
  • Gee, docteur en informatique et auteur‐dessinateur de BD.

Article repris de LinuxFr, sous licence CC by-sa.

Catégories: Planet, Vie de chtinux
Subscribe to Chtinux agrégateur - Vie de chtinux